vendredi 13 Mar 2009

Google vous suit à la trace

Certains le soupçonnaient déjà, mais c'est officiel: les publicités AdSense vous suivent d'un site à l'autre pour connaitre vos centres d'intérêt.

C'était dans un courriel envoyé aujourd'hui à tous les éditeurs AdSense «Présentation de la publicité ciblée par centres d'intérêt».

Google espionne

~

Normalement un cookie ne peut pas être partagé par plusieurs sites. Les règles du navigateur empêche un domaine de lire le cookie d'un autre domaine. Mais comme les publicités AdSense appellent une page localisée chez Doubleclick.net (société rachetée par Google en 2007 et utilisé maintenant pour AdSense), le cookie est en fait mis par ad.doubleclick.net et pas par chaque site diffusant les publicités.

Cela permet de vous suivre lorsque vous passer d'un site à l'autre, de savoir quels mots de recherche vous ont amené sur un site, et même si le contenu du site ne vous intéresse pas Google saura vous proposer une publicité plus proche de vos attentes! :-o

~

En tant qu'éditeur, cette fonctionnalité est sans doute un plus. Mais en tant qu'internaute, la prudence s'impose. Surtout si un ordinateur est partagé par plusieurs personnes.

Comment Google pourrait savoir que la petite fille, qui prend l'ordinateur de son grand frère en revenant de l'école, n'est pas celle qui a surfé sur des sites porno tout l'après-midi? Et qu'il ne convient donc pas de lui proposer des publicités "ciblées par centres d'intérêt"? :-|


Comment on s'en débarasse?

Si vous ne voulez pas être suivi partout où vous aller sur le web, Google propose de désactiver ce cookie nommé "DART" (multi-domaine). Mais comment retient-il votre choix? Avec un nouveau cookie! :-p

Google propose d'installer une extension pour désactiver définitivement ce cookie sur votre navigateur. Il existe toutefois une méthode plus simple fonctionnant dans tous les navigateurs: interdire les cookies pour les domaines *.doubleclick.net. Voir dans les options de vie privée de votre navigateur.

Ou encore plus draconien, la très puissante extension de Firefox AdBlock ou le bloqueur intégré d'Opera, qui une fois les publicités bloquées évitera évidemment leurs cookies.

Personnellement, j'ai choisi d'effacer tous les cookies à la fermeture de Firefox ou d'Opera, sauf certains sites mis en exception. Cela permet de surfer sans problème, tout en assurant quand même une certaine confidentialité à chaque fermeture du navigateur.

~

Le tour de force de Google est d'arriver à se montrer comme une gentille entreprise, fournissant un tas de services gratuits. Sujet déjà abordé ici pour Chrome.

Le soucis est bien sûr son omniprésence dans la vie de nombre d'internautes: courriels, documents, cartes routières, recherches... certains lui confient absolument toute leur vie privée. Et gràce aux webmasters qui utilisent Google Analytics, il sait même si vous commandez dans une boutique après avoir cliqué sur une publicité. 8O


café Cet article vous a aidé? 
Offrez-moi un café!
Agrégateur informatique

11 réponses à “Google vous suit à la trace”

  1. 1
    Malo (yourteube.com) a dit:

    Moi je trouve celà flippant...
    Gggrrrr

  2. 2
    use2web (use2web.net) a dit:

    Enfin une pub ciblée est toujours moins envahissante qu'une pub hors sujet. Reste à voir l'efficacité de ce système.
    Il y a aussi la possibilité de rajouter ses centres d'intèrêts pour orienter les pub.

  3. 3
    Entuaka a dit:

    "Comment Google pourrait savoir que la petite fille, qui prend l'ordinateur de son grand frère en revenant de l'école, n'est pas celle qui a surfé sur des sites porno tout l'après-midi? Et qu'il ne convient donc pas de lui proposer des publicités "ciblées par centres d'intérêt"? :-|"

    "Il y a bien des choses qui doivent rester privées. De ce point de vue là, Google a garanti de ne pas comptabiliser les sites de santé ou de sexualité."

    Voilà.

  4. 4
    David (azur-dev.kizone.net) a dit:

    use2web > C'est vrai que ça peut donner des pubs plus intéressantes pour l'internaute.

    Mais comme je disais, si tu te fais plein de porno et qu'après quelqu'un d'autre prend l'ordinateur, il faudra expliquer! :D

    Entuaka > Merci de la précision, j'avais pas vu ça (même en écrivant ce ci-dessus!). :-[ Bon, ça peut rester vrai pour d'autres centres d'intérêt qu'on voudrait cacher.

    Je n'y verrais pas vraiment d'inconvénient si Google n'était déjà pas si présent par ailleurs.

  5. 5
    Graphiste Freelance (schnak.fr) a dit:

    Google nous envahi de partout tout de même. Certes leur services sont bon ( jusqu'a présent ) mais tellement envahissant qu'un jour ou l'autre il risque de faire payer leur monopole.

  6. 6
    umoor (umoor.eu/blog) a dit:

    Quitte a avoir de la pub autant qu'elle soit ciblee. Si on vaux pas de pub du tout y a des plugins firefox qui font ca tres bien.

  7. 7
    Blog referencement (blog.axe-net.fr) a dit:

    @ Umoor
    Je suis d'accord avec ta solution, mais une grande partie des internautes ne différencie déjà pas forcément la pub du contenu. Il n'y a qu'à voir les explications nécessaires pour expliquer à un non initié la différence entre les liens commerciaux de haut de page et les résultats naturels sur Google.
    Dans le cas présent, Google à demandé aux éditeurs de sites affichant des adsense de préciser qu'un cookie allait suivre les visiteurs.
    D'une part, la plupart des éditeurs ne le feront pas, et d'autre part, personne ne va jamais lire les conditions d'utilisation d'un site. Dans la pratique, Google pourra toujours dire qu'il a respecté ses engagements en demandant aux éditeurs de prévenir, mais dans la pratique, les internautes seront pistés sans jamais le savoir.

  8. Rétrolien de Web Zapping # 22 | webjet
  9. 8
    ThierryP (vdp-digital.com/articles/view.php/122/8.73-de-part-de-marche-pour-les-autres-moteurs-de-recherche) a dit:

    Ca me rappel l'époque d'Alexa ou la première chose à faire pour optimiser windows XP était alors de supprimer le tracker Alexa... Les vieux démons ont la vie dur...

  10. Rétrolien de Google Update devient open-source - Actualités - Azur Dev
  11. Rétrolien de L'informatique en 2010 - Actualités - Azur Dev

Laisser un commentaire

Azur Dev