mercredi 15 Avr 2009

Google Update devient open-source

Après avoir souvent critiqué Google, sur Chrome à cause de Google Update notamment et récemment le cookie DART, je dois saluer l'excellente initiative du géant américain de mettre à disposition le code source de Google Update.

Google espionne

En effet, on s'est souvent demandé ce que faisait réellement ce programme fourni d'office avec tous les produits Google. Pour lever le doute, ce communiqué a été publié:

Puisque Google Update est toujours en cours d'exécution sur votre système, il n'y a pas de manière simple de le stopper, et puisque c'est un élément fondamental du logiciel Google qui l'utilise, il n'est pas installé de manière explicite. Des utilisateurs peuvent être surpris de découvrir l'exécution de ce programme, et chez Google, nous n'aimons pas décevoir nos utilisateurs. Nous avons travaillé dur pour apporter une réponse à ces interrogations et publier le code source d'Omaha est notre tentative pour rendre Google Update entièrement transparent. [...] Nous espérons que ceux d'entre vous qui sont capables de lire notre code, confirmeront aux autres que la fonctionnalité Google Update sert bien à maintenir vos logiciels à jour.

Source Génération-NT: Le polémique Google Update verse dans l'Open Source

~

Omaha est le nom du projet créé pour accueillir Google Update. Il sera publié sous licence Apache 2.0, ce qui autorise même d'autres éditeurs à le modifier ou à s'en inspirer pour d'autres logiciels.

C'est donc la meilleure réponse possible pour lever le doute sur le respect de la vie privée de ce petit programme. :-) On ne peut donc que féliciter Google de cette initiative et espérer que cela inspire d'autres éditeurs!


café Cet article vous a aidé? 
Offrez-moi un café!
Agrégateur informatique

2 réponses à “Google Update devient open-source”

  1. 1
    moi a dit:

    Ouais et le resultat? bon ou mauvais?

  2. 2
    David (azur-dev.kizone.net) a dit:

    J'ai pas du tout regardé. Mais je suppose que si ça avait été un logiciel espion, ils n'auraient pas donné le code, et sinon quelqu'un l'aurait déjà trouvé. ;-)

Laisser un commentaire

Azur Dev